A

  AAAAAAa

aaaaaaaaaa



a

Première partie - "Parenthèse historique" :

Edmund Rumpler est né à vienne en 1872. Il débute sa carrière comme concepteur d'avions et fonde la Rumpler Flugzeugwerke GmbH. Mais l'interdiction faîtes à l'Allemagne à la fin de la première guerre mondiale de construire des avions à moteur entraine en 1920 la fermeture de l'usine. Edmund Rumpler décide alors de se lancer dans l'aventure automobile et présente au salon de Berlin 1921, une voiture révolutionnaire en forme de goutte d'eau : la Tropfenwagen Rumpler. Hans Nibel, concepteur chez Benz est très intéressé par ce modèle dont il achète la licence à Edmund Rumpler en 1922.

Photo 1 : Rumpler C IV (1916) - Photo 2 : La Tropfenwagen Rumpler en 1921 - Photo 3 : La Tropfenwagen Rumpler en 1924
Photo 4 : Edmund Rumpler (à gauche) devant une version sept places de La Tropfenwagen Rumpler en 1924



a
 

Carl Benz et son équipe développe sur le principe aérodynamique de la Tropfenwagen Rumpler une voiture de GP destinée à concourir dans la formule Internationale. Le châssis est allégé à l'extrême, la suspension arrière est indépendante à bras oscillants, les quatre roues sont équipées de frein à tambour et la boite de vitesse est à trois rapports. C'est également la première fois de l'histoire que le moteur est placé derrière le pilote sur une voiture de GP. Ce principe de moteur arrière est déjà connu et utilisé sur des cyclecars depuis quelques années. Cette particuliarité donne son nom à la voiture qui devient la Benz Type-RH pour Rennwagen mit Heckmotor (voiture de course à moteur arrière). Le moteur refroidit par un radiateur situé sur la carroserie dans le dos du pilote, est un 2 litres/six cylindres d'une puissance de 80 ch. qui sera porté à 90 ch. grâce au rajout de compresseurs.

Trois Benz Type-RH sont soigneusement préparées pour participer au GP d'Italie 1923, qui est aussi la première épreuve à prendre l'appelation de GP d'Europe. Cette course se dispute à Monza le 9 septembre 1923, mais l'équipe Benz rejoint le circuit dès le 18 Août pour tester la monoplace. Ces essais révèlent une surchauffe du moteur et un radiateur supplémentaire doit être rajouté sur le côté droit de la voiture. Durant la course, la monoplace se montre rapide dans les lignes droites grâce à son aérodynamisme, mais le manque de puissance du moteur se fait cruellement ressentir face aux 120 ch. de la Fiat 805/405 de Carlo Salamano, vainqueur de l'épreuve en 5h 27mn 38s. Les trois voitures furent confiés à l'italien Ferdinando Minoia qui finira quatrième à quatre tours du premier, à l'allemand Franz Hörner qui accusera neuf tours de retard sur le vainqueur et qui ne sera pas classé, et à l'allemand Willy Walb qui au volant de la Benz RH n°13 se retirera après vingt-neuf tours de course, moteur cassé.

Photo 1 : L'équipe Benz au GP d'Italie 1923 - Photo 2 : Franz Horner sur la Benz RH n° 7 au départ du GP d'Italie 1923
Photo 3 : Ferdinando Minoia sur la Benz RH n° 1 au GP d'Italie 1923



a
 

Une Benz RH est modifiée pour concourir dans la catégorie des voitures de sport. Elle est équipée de phares, ainsi que de volets latéraux faisant office d'ailes. La voiture est conduite par le duo Willy Walb/Adolf Rosenberger dans différentes courses en Allemagne entre 1923 et 1925. Franz Hörner participe à son volant à la course de côte de Solitude le 18 mai 1924. Il parcourt les 6 Km. de l'épreuve en 3 minutes 59 secondes loin derrière le meilleur temps réalisé par Otto Merz sur Mercedes en 3 minutes 28 secondes. En 1925, Adolf Rosenberger remporte le GP de Solitude devant la Bugatti 35 d'Hans Czermak.

Photo 1 & 2 : La Benz RH en version sport - Photo 3 : Franz Hörner (Course de côte de Solitude 1924)
Photo 4 : Adolf Rosenberger sur une Benz RH modifiée au GP de Solitude 1925



a
 

Lors de la fusion de Daimler et de Benz en 1926, les Benz RH sont remisées dans les entrepôts de l'entreprise à Stuggart. L'un des modèle sera exposé à Chicago en 1933 durant l'exposition universelle. Au début de la seconde guerre mondiale en 1939, il ne reste que deux Benz RH en état de fonctionner. Elles sont déplacées à l'est pour être mises en sécurité. A la fin des hostilités, les régions de l'est sont occupées par les troupes russes et les deux Benz RH, sont tout comme les Auto-Union emportées en Union Soviétique comme réparation de dommages de guerre et la trace des deux voitures se perd.

Seconde partie - La réalisation de la miniature :

Pour ce nouveau projet, je débuterai d'une page blanche. Une recherche documentaire et photographique me permet de calculer les différentes dimensions de la voiture.



a
 

J'utilise le moule de la Monaco-Trossi (Archive 034-03-16) pour créer deux pièces qui après découpage et ébavurage sont assemblées à la cyano et au mastic de carrosserie. La solidité de l'assemblage est assuré par trois pivots placés dans les parties basses des moulages.



a
 

L'ensemble est ensuite généreusement recouvert de mastic de carrosserie qui, une fois sec, est grossièrement formé à la Dremel. S'ensuit un long travail de ponçage à la main et de rajout de matière afin d'obtenir les formes voulues. Durant cette étape de formage, le cockpit et les entrées d'air sont creusés et les radiateurs sont mis en place.



a
 

A l'aide d'une pointe sèche je positionne l'emplacement des axes des roues. L'axe est percé et renforcé à l'aide d'un petit tube en plastique. Un montage à blanc des roues me permet de corriger les défauts de carrosserie, de parallélisme et d'assiette.



a
 

Les lignes de carrosserie sont creusées, ainsi que les sorties d'aérations. Les aérations latérales sont réalisées en carte plastique.

La voiture est peinte en blanc (Réf MOTIP : HIGH GLOSS WHITE). Puis une première couche de vernis (Réf MOTIP : CLEAR VARNISH) est passée. Les parties chrome sont réalisées avec de la peinture spéciale Chrome Silver "SUPER METALLIC" de chez Mr Hobby.



a
 
Les ouïes d'aération reçoivent une touche de peinture noire. Les suspensions à lames arrière sont réalisées en carte plastique et peinte en Gun Métal (Réf Tamiya : X10).


a
 

Les suspensions avant plus complexe, sont construites avec de la carte plastique et de la corde à piano. Elles sont également peintes en Gun Métal. Le volant à quatre branches est récupéré dans mon stock de pièces détachées. Le plus délicat étant de trouver le bon diamètre pour le cercle.



a
 

Les ouïes d'aération des radiateurs sont peints en Gun Métal". La décoration est entièrement réalisée sur du papier décal spécial imprimante jet d'encre. Du Liquid Décal Film de chez Microscale est passé sur le résultat de l'impression afin de protéger l'encre et éviter qu'elle ne bave lorsque le décal est trempé dans l'eau.



a
 

Aperçu du modèle fini.



a
 

Différentes vues du modèle fini.



a
 

La Benz RH de Franz Hörner lors du GP d'Italie 1923.
Racing Karr Models 036 (Réf : RKF036).



a

Retour

aaaaaaaaaaaaa

© Thierry Cann / Since 2001 © Yellow Flag Miniatures- Racing Karr Model